vendredi 5 mai 2017

Mysticisme

Je pense que Bergson aurait appelé M.Macron un "mystique". L'homme politique tel que nous le côtoyons veut être président : la fin justifie les moyens. M.Macron me semble porter un projet qui le dépasse. Et ce projet n'est pas le libéralisme financier, même s'il peut être confondu avec lui. Car, si M.Macron n'est pas l'émanation de "l'élan vital", comme l'aurait aimé Bergson, au moins il semble animé par un courant de pensée majeur dans notre tradition. Un courant auquel on peut rattacher Proudhon. C'est comme cela que je lis les lois El Khomri : ce sont des lois d'association, d'économie sociale. 

Pour Bergson, le mystique est un homme d'action. Il agit bien, par intuition, parce qu'il est animé par le bien (l'élan vital). Quant à M.Macron, je crois surtout qu'il a la bonne formation. Cela a certainement servi de Gaulle d'être un militaire en temps de guerre. Aujourd'hui, dans une France dominée par l'inspection des finances, et les hauts fonctionnaires de l'ENA, il n'est pas, probablement, possible de faire quoi que ce soit quant on ne connaît pas ses rites.