samedi 10 juin 2017

Corriger les mauvaises habitudes

Une entreprise ne veut pas d'un outil de diagnostic, parce qu'il révèle les mauvaises pratiques. Car, comment les réformer ? 

J'ai un vieux truc pour l'aider : changer les mauvaises pratiques par les bonnes. Et on peut y arriver sans se faire d'ennemis. Puisque tout le monde a à y gagner. En effet, celui qui travaille bien est efficace, il gagne plus en travaillant moins, pourrait-on dire. Surtout, j'ai constaté que personne n'avait à perdre en donnant ses bonnes pratiques. D'une part parce qu'il n'est jamais bon partout. Mais aussi parce qu'il gagne une reconnaissance qu'il n'avait pas, et qui vaut cher.

Difficulté : éviter de faire entendre une critique trop directe des pratiques actuelles, sans pour autant laisser ignorer que le manque d'efficacité est préoccupant. 

(Pas original. Taylor en fait la fondation de la science de la "performance" - selon notre vocabulaire moderne. Repérer et diffuser les "meilleures pratiques" est le "reengineering". Terme barbare, certes.)