mardi 20 juin 2017

PSU

Le PSU fut le parti de M.Rocard. Et M.Macron est un disciple de M.Rocard. Que fut le PSU ? 

Il fut une réaction à l'embourgeoisement du Parti socialiste, qui ne défendait plus les défavorisés, et les laissait au Parti communiste. Le PC, après guerre, a représenté jusqu'à 30% de la population française. Le PSU, voulait reconquérir le peuple, sans être communiste. Le PSU, c'était Proudhon, et son auto gestion libertaire, contre Marx, et sa dictature du prolétariat. Le PSU a échoué. Et c'est François Mitterrand qui a réussi. Paradoxalement, il représentait tout ce que le PSU haïssait : la dérive vers la droite du socialisme, y compris, dans son cas, le colonialisme. Mais, lui, a réussi un virage tactique vers le marxisme dur, qui lui a permis de de s'allier au communisme, et de l'étouffer. 

On peut se demander si cette leçon a été comprise par M.Hollande. Le PS est une nouvelle fois parti vers la droite. Cela semble avoir donné une nouvelle vie à l'extrême gauche, M.Mélenchon, et aux descendants du PSU.  

(Les lois sur le travail, priorité déroutante du nouveau gouvernement, pourraient être interprétées comme de l'autogestion à la Proudhon : c'est chercher à donner l'administration des biens de production à l'ensemble des producteurs.)