dimanche 23 juillet 2017

M.Macron est l'armée

La démission du chef d'état major aurait été une erreur de M.Macron. A tort ou à raison, je pense que M.Macron ne fait pas d'erreur. Il a une stratégie. Et il exploite les événements pour la mener à bien. Un article me semble confirmer mes idées reçues : avec le général de Villiers s'achève l'élimination de l'équipe qui pendant 5 ans a fait la pluie et le beau temps pour notre défense. Le général, en tenant des propos malheureux, s'est fait piéger, je crois.

Dans son livre, M.Macron annonce qu'il va s'attaquer à l'administration. (Ce qu'il entend par là n'est pas clair, mais il s'attend à un affrontement sanglant.) Pour cela il s'est entouré d'une équipe qui peut tenir tête à ses oligarques. Lui même a un caractère totalement différent de celui de ses prédécesseurs, de Gaulle compris : il ne cède pas. Il l'a montré avec MM. Trump et Poutine, qui avait terrorisé, paraît-il, Nicolas Sarkozy.

Mais ce n'est rien en comparaison avec son prochain combat. Le combat du siècle, dirait un boxeur. C'est Mme Merkel. Elle a fait plier l'intégralité des machos allemands et a ridiculisé les Grecs et les Italiens, quand à nos précédents présidents, comme Circé, elle les a transformés en ses exécuteurs des basses oeuvres. Or, M.Macron veut la faire changer de politique. Sera-t-il à la hauteur d'un adversaire aussi formidable ?