jeudi 27 juillet 2017

Nicolas Hulot

Lorsque Simone Veil est décédée, on en a parlé comme d'une sainte laïque. Mais qu'aurait-elle été sans le président Giscard d'Estaing, ses réformes et sa décision de la nommer ministre ? 

Et Nicolas Hulot ? Qu'aurait-on dit de lui, à son décès, d'ici 30 ou 40 ans, si M.Macron n'en avait pas fait un ministre ? Maintenant, les portes du Panthéon lui sont ouvertes, à lui de saisir sa chance...