lundi 31 juillet 2017

TNP

Le Théâtre National Populaire voulait "éveiller le peuple", disait France Culture. Je me demande si ce n'est pas la mission que s'est donnée France Culture. Et si ce n'est pas un peu prétentieux. En quoi les acteurs du TNP ou les journalistes de France Culture seraient-ils plus éveillés que moi, ou que quelqu'un d'autre ? 

Il y a là, en fait, tout un programme... Il y a l'idée que, pour bien agir, il faut bien penser. Et que la bonne pensée résulte d'une bataille de communication, entre ceux qui pensent bien et ceux qui pensent mal. D'où toutes ces associations qui "dénoncent" les "phobies", xéno-, islamo- ou autres. Et les ONG. Mais cela n'est pas qu'une idée de gauche. L'entreprise moderne croit que, pour réussir le changement, il faut faire de la "pédagogie". Comme si nous étions des retardés mentaux. 

Questions : nos dirigeants ignorent-ils que la vie est faite de problèmes pratiques et d'interactions compliquées entre hommes ? Que ce n'est pas en insultant des automobilistes que l'on débloque un embouteillage ?