mardi 20 mars 2018

Péril autonome

Une voiture autonome d'Uber tue un passant, dit le Financial Times. Qui est responsable ? se demande un ami expert.

On peut imaginer qu'Uber fabrique son propre logiciel. Si le passant n'a rien fait d'anormal, il semble difficile de voir un autre coupable qu'Uber. D'un seul coup, la notion de "bug" a une réalité concrète. Et l'affaire peut faire jurisprudence. On va pouvoir commencer à faire appel aux statistiques : à partir de combien de morts, la voiture autonome n'est-elle plus rentable ?