mardi 20 mars 2018

Reflux de l'intelligence artificielle ?

Les projets d'intelligence artificielle patineraient me dit-on. Et ce à la fois dans les entreprises et chez les consultants. Même chez les entreprises très rentables, les programmes de réduction de coûts se remettraient en marche.

Je ne sais pas ce qu'il en est réellement, mais les entreprises semblent obéir à quelques mécanismes qui se déclenchent plus ou moins rationnellement. Tout d'abord, elles ont des cellules qui ont pour rôle de tester l'innovation. Seulement, ces cellules n'ont pas de moyens de diffuser la dite innovation. Elles sont déconnectées des unités opérationnelles et des dirigeants. Ensuite, il y a des mécanismes récurrents "robustes", qui entrent en jeu régulièrement. Notamment, la réduction de coûts est ancrée dans les usages. Ainsi  que l'acquisition d'entreprises "innovantes", supposées remplacer des compétences internes devenues obsolètes. (Entreprise qui sont détruites par l'acquisition et n'apportent donc rien, sinon des coûts qu'il faut compenser par des réductions de couts...)

Cela pose peut-être la question de la direction de l'entreprise. Là aussi, il se pourrait que l'on soit dans le monde du rite. Décider serait choisir, au hasard ou comme les autres, un rite, réduction de coûts, acquisition, cellule d'innovation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire