samedi 28 avril 2018

La malédiction de la richesse

Un proche est très affecté par la transformation d'un ami. Alors que ce dernier était simple et charmant, depuis qu'il est devenu formidablement riche (c'est un entrepreneur qui a vendu une partie de son capital), il est totalement différent.

Moi aussi, j'ai rencontré ce phénomène. Au départ, on aurait pu parler de génie. L'homme transforme, seul contre tous, un métier. Ses idées sont extraordinairement brillantes et surprenantes. Elles sont à la fois simples et révolutionnaires. Je ne peux rien faire d'autre qu'être éperdu d'admiration. Mais il réussit. Et, alors, il n'y a pas d'autre mot, il devient con. L'innovateur se mue en infect donneur de leçons, stupides. Car s'il était un expert de son domaine, il ne connaît rien au monde. Il a des idées du café du commerce. Le révolutionnaire se transforme en (néo)conservateur. L'humilité laisse la place au contentement de soi. Il a peur. Il s'isole. Et, souvent, il se détruit physiquement.

Difficile d'expliquer ce qui se passe. C'est un peu comme si la mécanique qui lui avait permis de réussir tournait désormais à vide, et se retournait contre lui. Le pouvoir absolu corrompt absolument ? Et si c'était l'adversité qui nous rendait sympathiques ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire