mercredi 30 mai 2018

Solidarité européenne

C'est curieux ce qui se passe en Italie. Des politiciens gagnent les élections en promettant des dépenses qui s'élèvent à 150md€. Une fois au pouvoir, on découvre que cela demande une dévaluation et une sortie de l'euro. Ce qui était évident. Mais on n'en a pas parlé puisque l'Italien n'est pas pour.

Qu'arriverait-il si l'Italie tentait de sortir de l'euro ? Taille de la crise, et conséquences pour vous et moi ?

Le problème n'est pas italien. Il est lié au fait que l'on n'a pas compris ce que signifiait une monnaie commune. L'Italie est liée à l'Allemagne, comme la Corrèze à Paris. Or, à commencer par l'Allemagne, chacun n'en fait qu'à sa tête. Question : peut-on avoir prise de conscience des contraintes, mais aussi des bénéfices, de cette interdépendance sans crise ?