samedi 2 juin 2018

Arkadi Babtchenko

Qui croire ? On annonce qu'un journaliste est trucidé. On accuse la Russie. Il réapparaît. Les journalistes, qui ont relayé l'information, sont furieux. Les croira-t-on maintenant ?

Ce qui est peut-être une bonne nouvelle. Les journalistes vont devoir faire leur travail. Ce qui demande des dispositifs d'enquête efficaces. C'est sans doute difficile à mettre en place, et coûteux. Mais s'ils y parviennent, ils auront peut-être trouvé un moyen de résister à la destruction créatrice d'Internet ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire