lundi 30 juillet 2018

De la joie d'être un casseur

En longeant les Champs Elysées, j'ai pensé au Mondial de foot, et à la casse qui en avait été la conséquence.

Dans un billet, j'expliquais le plaisir d'écrire un blog. C'est celui de jouer avec des règles, des contraintes. Il doit en être de même pour le casseur. Ce doit être follement excitant de faire ce qui est interdit, et de suffisamment bien connaître le système pour ne pas se faire prendre. Et, en plus, contrairement aux financiers, puisqu'il possède peu, il risque tout.