mercredi 18 juillet 2018

Privilèges

La princesse de Clèves ? Une histoire de gamins du club Med. Voici mon impression. On y joue au jeu de l'amour et de l'honneur. C'est aussi ce que j'ai ressenti en lisant la biographie de M.Macron. Lorsqu'il devient inspecteur des finances, il est, comme ses camarades, perçu comme un être à part. Il rencontre alors les éminences grises du pouvoir et de l'économie, mais aussi les artistes fameux. Aujourd'hui, il a son palais.

J'ai eu aussi un moment de privilèges. C'était lorsque j'étais à l'université de Cambridge. Je ne faisais que ce qui m'intéressait, et c'est que l'on attendait de moi, et j'étais dispensé des contingences matérielles. Mon collège était fait de ce que le monde compte de plus illustre, prix Nobel ou penseurs essentiels (dont Karl Popper). Et ces gens me prenaient visiblement pour un égal.

Pourquoi suis-je parti du paradis ? J'ai longtemps dit que je me sentais "trop bien". Maintenant, je pense que j'ai eu l'intuition que la vie ce n'était pas cela. Que les privilèges n'apportent pas les vraies joies ?