jeudi 2 août 2018

La retraite est un combat

Le travail c'est le mal, tous à la retraite, semble avoir pensé Mme Aubry. Erreur. le repos est une illusion, dangereuse. Il y a des parties du cerveau qui se racornissent. Mais d'autres restent en bon état. Si l'on parvient à les recycler, on limite les dégâts. Cela demande non seulement de les entraîner, mais de modifier sa façon d'être. Par exemple, quand on n'a plus les moyens de se souvenir de ce que l'on a fait, il faut retrouver ce que l'on aurait logiquement dû faire, si l'on avait été intelligent. Voici ce que disait un neuro scientifique. La vieillesse est dur travail sur soi, permanent.

Ces dégâts sont relatifs, d'ailleurs. Puisque plus l'homme vieillit, plus il acquiert d'expérience. Comme l'a montré M.Mitterrand, un vieux loup physiquement affaibli peut terrasser les jeunes et brillants esprits qui l'entourent. Jeunes esprits qui ont d'ailleurs mal vieilli. Retraite prise trop tôt ?

(Référence : CAM n°84, Older brains can learn new tricks, Zoe Kourtzi.)