jeudi 3 décembre 2015

L'amour, recette du libéralisme ?

"Aimez, et faites ce que vous voudrez." Saint Augustin, cité par Bergson.

La recette du libéralisme ? Mieux que la main invisible du marché ? Lorsque la population sera mue par l'amour, elle n'aura plus besoin de lois ?

J'ai noté que croire que "l'autre" est idiot, ou, plus généralement, qu'on le connaît conduit au conflit ou à l'impasse. Si l'on concède qu'il est mystérieux, mais peut être décrypté si l'on s'en donne la peine, alors, effectivement, "quelque chose de bien" résulte de la rencontre.