vendredi 23 mai 2014

Il y a loin de l'intention à l'action

J'interroge 9 amis. Qui veut publier un article avec moi ? Sondage anonyme. 5 disent oui, 2 disent non, 2 ne répondent pas. Deuxième acte : prise de rendez-vous. 0 volontaire. (Pas grave, l'article était écrit. Au fond, j'avais plus à perdre qu'à gagner dans l'affaire. Mais que ne ferait-on pas pour des amis ?)

Voila une histoire qui en dit probablement long sur l'homme, et sur ses difficultés à mettre l'action en ligne avec l'intention. Cela en dit peut être aussi beaucoup sur la capacité des sondages à prédire un vote. (Et encore plus sur la France ?)