dimanche 28 septembre 2014

La chasse au pain

En bon corrézien, j’aimerais trouver des tourtes de pain. Au moins un pain vaguement campagnard qui me serve de petit déjeuner pendant trois jours. Mais ma chasse est vaine, ou presque. Je trouve des choses approchantes, mais par hasard. La boutique ne les fabrique par régulièrement. Alors, je lui suis infidèle. Ce qui n’est pas dans ma nature.

Ce qui m’a rappelé une histoire que j’ai entendue dans une mission de conseil. C’était celle qui me permettait d’identifier les vendeurs de journaux champions. Leur force était de fidéliser les gens qui entraient chez eux en leur rendant service. Et ils le faisaient en tirant partie d’une petite bizarrerie comme la mienne. La différence entre un ordinaire et un bon commerçant allait, en termes de chiffre d’affaires, de +20% à x5… Comme quoi, les petits pains…