jeudi 16 juin 2016

Serions nous les pigeons de la croissance ?

Le Brexit est une question d'immigration. J'entendais un pro Brexit anglais dire que l'Angleterre avait besoin de compétences qu'elle ne parvenait pas à former. Il fallait restreindre l'immigration aux gens qui les possédaient. 

On lui a répondu que vider les nations étrangères de leurs talents posait un problème d'éthique. Je me demande, aussi, si cela n'indique pas une des limites du principe de croissance. La "croissance", telle qu'on l'entend aujourd'hui, nous demande de faire ce que nous sommes incapables de faire. Et si, comme dans les escroqueries, nous étions les pigeons de ce dont nous croyons profiter ?