samedi 22 octobre 2016

Immigration tous azimuts ?

Voici un cas surprenant. Il y a quelques temps je discutais avec un dirigeant. Son entreprise est l'une des trois ou quatre qui comptent dans son secteur. La vie n'y est pas facile. Son activité est sensible aux crises sociales (attentats, etc.). Gérer les crises est devenu une compétence clé... Mais ce n'est pas le pire. Il a un très grand nombre de clients qui à la fois sont en situation financière critique, mais ne disparaissent pas. (Apparemment, ils appartiennent à des groupes puissants, qui ont tous eu l'idée de se diversifier dans ce secteur, en même temps.) Du coup, il en est réduit à une guerre des prix permanente. 

Le plus curieux est qu'il s'est récemment trouvé confronté à des concurrents étrangers appelés par ses clients traditionnels. Ils ont très mal fait leur travail et se sont repliés penauds sur leur pays. Mais est-ce fini ? Et si c'était une forme d'immigration qui avait pour but de maintenir les prix de la profession à bas niveau ? La seule chose qui semble compter pour les clients de mon interlocuteur.

Phénomène général ? Et si notre société s'autodétruisait ?