dimanche 31 janvier 2016

Guillaume le conquérant

Afficher l'image d'origineOn ne connaît de Guillaume le conquérant que ses batailles. Rien de l'homme. Comme ses homologues de l'époque sa vie s'est déroulée en combats. Il n'y avait pas beaucoup de fidélité en ce temps-là, les alliances se retournaient souvent. D'ailleurs ses pires ennemis se recrutaient généralement dans sa famille, frères, beaux-frères, ou, plus souvent encore, enfants.

Guillaume est un descendant de Vikings installés en Normandie. Le père de Guillaume est mort prématurément. Il est possible que ce soit cette mort prématurée qui ait fait de Guillaume un duc. En effet, c'était un bâtard. Bien que la bâtardise n'ait pas choqué les Vikings, il se peut que si son père avait eu le temps de produire un héritier légitime, ce dernier ait été duc. En tous cas, la jeunesse de Guillaume se passe sous la menace. Plusieurs de ses tuteurs se font tuer. Puis il doit conquérir son duché. Il semble avoir été un général heureux. Il avait acquis un savoir-faire militaire efficace, notamment en termes de siège. Puis il décide qu'Edouard le confesseur, roi d'Angleterre, a fait de lui son successeur. A sa mort, il envahit l'Angleterre, et liquide le successeur légitime. L'Angleterre est divisée et fragile. Aucune dynastie n'est parvenue à s'y maintenir. Lui, grâce à sa cavalerie, inconnue des indigènes, s'impose. Il est à l'origine de l'unification du pays. Cependant, jusqu'au bout, il devra faire des allers et retours avec la Normandie, l'endroit où il n'est pas étant attaqué par ceux qui veulent profiter de ses faiblesses.

Les Anglais modernes paraissent estimer que leur acte de naissance a quelque chose de honteux. La thèse du livre est que Guillaume le bâtard a effectivement produit un pays a son image. Un mélange de cultures françaises et anglo-saxonnes. Et c'est à cette bâtardise qu'elle doit son succès.
Si l'Angleterre, mère des Parlements, a contribué par son action, par sa langue, sa littérature, sa pensée politique, juridique, philosophique, religieuse, ses inventions et découvertes dans tous les domaines, et son essaimage sur tous les continents, à la civilisation générale, c'est un peu à cette fusion qu'elle le doit.
SUHAMY, Henri, Guillaume le conquérant, Ellipses, 2008