samedi 30 janvier 2016

Le mystère est toujours ailleurs

"Le mystère est toujours autre chose et toujours ailleurs" "Le charme n'est-il pas tout autre chose que la phrase grammaticale, autre chose que les sons, et le visage où il faut bien pourtant qu'il s'incarne ?" (V.Jankélévitch sur Bergson.)

Et si l'on cherchait un emplacement pour tout ce qui nous semble exister, alors qu'il n'est nulle part ? Un phénomène est une manifestation locale de l'univers, manifestation qui a besoin d'un organe pour s'incarner ?

Et si le cerveau ne pensait pas, mais était simplement le lieu nécessaire à la manifestation de la pensée, phénomène global ?

Idée surprenante.

(Et montrer que le phénomène disparaît lorsque l'on élimine le site où il se manifestait ne prouve rien, puisque ce site était nécessaire, mais pas suffisant.)