mercredi 7 mai 2014

L'homme numérique ou l'internalisation du Taylorisme

Un gourou du "numérique" m'explique que le bracelet qu'il porte règle sa vie. Il semblerait qu'aux USA ce comportement ait un nom: "life hacking". Un article analyse le phénomène. "Le concept (...) maximiser sa productivité personnelle". Principe : "la vie est plus facile (...) si vous la traitez comme un emploi".  Résultat : "le travail, sans beaucoup de résistance, est parvenu à envahir chaque recoin de notre vie".

Les conseils que nous recevons (et les "applications" informatiques qui vont avec) ne sont rien d'autre que le Taylorisme appliqué à la vie privée. Ce que les consultants appellent les "meilleures pratiques". Le phénomène est allé jusqu'à reproduire la bureaucratie qui asphyxiait l'entreprise taylorienne, en particulier "les "pseudo intellectuels qui vendent des conseils inutiles quant à comment organiser vos armoires ou ranger vos vêtements d'hiver (et quelqu'un doit programmer les applications de contrôle qui vont avec)".

Etrange. 68 devait être la libération de l'homme. Le contraire est survenu ?