jeudi 2 avril 2015

Changement en Belgique

Passionnante discussion avec un citoyen de Liège. Épatante vision systémique de l'évolution de son pays. Ce que j'en retiens :

J'ai d'abord appris que le citoyen belge était "pragmatique". Puis que Liège est la seule ville de Belgique qui fête le 14 juillet. Et que nos présidents déprimés y viennent chercher un peu d'affection. Ils y attirent des foules immenses. Ensuite que la Wallonie a été "la région la plus riche du monde" : charbon et sidérurgie. Mais, après guerre, épuisement du charbon et du minerais de fer. La pétrochimie devient dominante, ce qui fait la fortune du port d'Anvers et de la Flandre. Fortune quelque peu fragile : pour que le port d'Anvers soit accessible, les Hollandais doivent draguer l’Escaut. Ce qui n'est pas fatalement dans l'intérêt de Rotterdam. La Wallonie a alors connu des "restructurations toujours plus sérieuses". Mais peut-être la ville de Liège, au moins, a-t-elle trouvé un moyen de se tirer d'affaire ? La logistique. En effet, c'est un couloir naturel entre la France et le reste de l'Europe. (Et régulièrement emprunté par l'Allemagne pour se rendre chez nous.) TGV, autoroutes, aéroport, c'est un nœud des réseaux de transport européens. D'ailleurs, Ryan Air s'est installé à Bierset, l'aéroport de Liège. Et l'activité logistique y occuperait 20 à 30.000 personnes. 

Bref, l'homme n'est pas grand chose au milieu de ces grands mouvements géostratégiques ? Mais c'est aussi pour cela que rien n'est jamais joué ?