mercredi 21 octobre 2015

Suis-je antilibéral ?

Un lecteur me déclare que je suis antilibéral. Cela ressort clairement de mon quatrième livre. Ce à quoi je réponds :
Libéral a beaucoup de sens. Pour moi, il nous ramène aux Lumières, c'est la question de la liberté de l'homme. Et cette liberté est celle de l'esprit. C'est mon combat. 
Ce qui me va moins, c'est la façon dont on entend ce mot aujourd'hui. Les philosophes des Lumières cherchaient un moyen de faire que l'homme n'ait pas à obéir à l'homme. Ils cherchaient des "lois naturelles". Certains trouvèrent "le marché". Cette idée est revenue aujourd'hui. Or, confier notre liberté à quelque chose qui n'est pas nous, cela s'appelle "aliénation". C'est le contraire de la liberté.
Manifestation de notre "moment thucydidien".