dimanche 29 novembre 2015

Biomimétisme et économie du savoir

Je dois à Dominique Delmas d'avoir découvert le biomimétisme, Idriss Aberkane, qui cause fort bien, et de m'être réconcilié avec l'économie du savoir.

Jusque-là, tout ce que le consultant et l'article de management semblaient associer à "knowledge" était un savoir contenu dans un ordinateur ou l'art du programmeur, le "knowledge worker". C'était la promesse d'une fin à la casse pour nous, êtres inférieurs. Mais là, c'est le contraire. La connaissance est dans la nature. "La nature est une bibliothèque". On y trouve des inventions géniales. Or, jusqu'ici, on n'a pas eu de meilleure idée que de brûler ses livres, pour avoir un peu de chaleur. Si nous arrivons à les comprendre, nous accéderons à une croissance infinie et, cette fois, durable, ai-je cru comprendre.