vendredi 1 janvier 2016

2016, année de changement ?

2016, année du changement ? Chaque année ce blog répète : nous sommes en crise ; la crise est un dégel de nos certitudes, (à l'exception de terroristes) nous vivons dans le doute, qui rend intelligent. Aucun changement en vue. Et si cela changeait ? En 2015, j'ai envisagé des scénarios inquiétants. Et si en 2016, on voyait la vie en rose ?

Vers un nouveau système ? 
Après guerre, c'est l'ère technocratique. Planification. De hauts fonctionnaires bienveillants organisent le partage des fruits de la croissance. Mot d'ordre : le travail pour tous. Monde riche et rasoir. Puis mutation : "libéralisme financier". 

Contrairement à l'Allemagne, qui va les faire voler, la France laisse sombrer ses canards boiteux industriels (textile, par exemple). Elle croit qu'en taillant les branches pourries, des neuves apparaîtront. Ça rate. Le chômage s'installe. Notre système de protection sociale entre en cercle vicieux. Gestion et bonus, nos hauts fonctionnaires deviennent oligarques. Que ce soit dans l'entreprise, où il faut appliquer des procédures, ou dans la société, où la morale a fait un retour fracassant, l'ordre moral s'est installé. (A croire que 68 n'a pas été une révolte de la liberté, mais le putsch de ceux qui voulaient être de Gaulle à la place de De Gaulle.)

Maintenant, craquement. Notre développement n'est pas durable, malaise existentiel... les normes ne marchent pas. Alors, pourquoi ne pas affronter l'incertitude ? Créer du neuf ? Libérer le génie humain ? Liberté, j'écris ton nom ? (A suivre.)