samedi 11 décembre 2010

Cercle vicieux des retraites

Il semblerait que le travailleur attende de sa retraite 70% de son salaire. Il n’en obtiendra vraisemblablement que de 35 à 55%.

De ce fait, il peut être incité à investir dans un fonds de pension, pour combler l’écart. Cette épargne excessive pénaliserait l’économie. L’État serait donc amené à prélever sur les dits fonds son manque à gagner… (Hands off our pensions.)

1 commentaire:

Unknown a dit…
Ce commentaire a été supprimé par son auteur.