dimanche 6 avril 2014

Quel est le problème du gouvernement français ?

Patate chaude : drame de François Hollande ? Plus personne à qui la passer ?

Ce blog a fini par croire que nous parvenions à la fin du démantèlement de l'édifice national. Petit à petit, la droite faisant des réformes de gauche et la gauche de droite, nous en sommes arrivés à un pays bâti sur le principe du marché. Un principe qui veut qu'il n'y ait pas de société. Que nous soyons tous des électrons libres. Nicolas Sarkozy a probablement pensé que nous étions d'accord avec ce modèle, puisque nous nous dirigions vers lui depuis au moins 40 ans. A quelques vieilles barbes près. Il voulait donner l'estocade finale. Pour cela il a importé les techniques anglaises, que l'on appliquait partout en Europe. Elles visaient à diviser, les collectivités locales, les universités..., pour régner. Et ce de façon à liquider l'opposition au libéralisme. Tout en construisant la dite société d'électrons libres. Peut-être aussi "kill the beast", selon l'expression des Américains, l'Etat a été chargé de dettes de façon à ce qu'il ne nous reste plus que l'option de l'achever.

M.Hollande est probablement bien embarrassé. Car il n'y a aucune autre théorie en magasin. Or, on sait que celle-là ne fonctionne pas. Alors, malgré lui, il doit l'appliquer. Mais il ne peut pas le dire. Seule possibilité ? Espérer ne pas être pris ? Se cacher derrière des termes trompeurs ("social démocrate") ?