samedi 21 février 2015

Anthropologie du changement

Un ami me disait que l'on ne comprenait pas ce qu'il faisait. Son occupation principale est la mise en scène, mais il gagne sa vie comme consultant. Il aide de grandes entreprises à acheter de "l'événementiel" (par exemple la réalisation d'un film publicitaire). J'ai un problème similaire. Mais mon activité principale est encore moins lisible que la sienne. Elle ne correspond à rien de recensé. Mais je lui ai peut-être trouvé un nom : anthropologie du changement. C'est l'étude des changements sociaux. Pas d'un changement en particulier, mais du mécanisme général. Mécanisme que l'on retrouve partout, et de tous temps. 

D'ailleurs, je rencontre les mêmes difficultés que l'anthropologue qui étudie une communauté de Pygmées : pour pouvoir survivre, il faut que la société que j'étudie me nourrisse, donc qu'elle me trouve une utilité - en dépit de ma différence.