jeudi 14 novembre 2013

Christiane Taubira

Hier, j'ai entendu parler France Culture des insultes faites à Mme Taubira. L'indignation était mesurée. Je n'ai pas eu l'impression qu'elle était épidermique. Et donc que les droits de l'homme représentent beaucoup plus qu'un concept un peu abstrait pour notre élite de gauche.

Je ne suis pas sûr, pourtant, que le pays n'aurait pas pu se retrouver dans cette indignation. Ce qui aurait permis d'isoler une frange extrémiste probablement très minoritaire. Il me semble que c'est comme cela que le Tea Party américain a été remis à sa place. A l'envers, ne pas réagir peut avoir un curieux effet. Faire croire que la minorité est majoritaire. Et lui donner le pouvoir.