jeudi 2 janvier 2014

Autonomie des universités : la fin ?

J'entendais dire qu'une vingtaine d'universités (sur 76) seraient en déficit cette année. Elles seraient en partie victimes (elles n'auraient pas reçu les fonds nécessaires à leur fonctionnement), en partie coupables (embauches et augmentations de salaires). Alors que beaucoup d'entre elles comptent dans leurs rangs l'élite de l'enseignement financier, on parle de former leurs présidents à la gestion. Camps de rééducation ? En tout cas, certaines pourrait être mises sous tutelle plus ou moins serrée.

Mécanisme que j'avais prévu ? On a voulu faire ressembler nos universités aux américaines. D'où inflation du salaire de certains enseignants. Mais pas de possibilité d'augmenter leurs ressources. En France, il est difficile de faire payer l'enseignement. Doit-on aussi évoquer la malédiction de N. Sarkozy, qui considérait les universités comme peu méritantes ?

(Les présidents d'université seraient éduqués à l'ENA, une excellente école de gestion, comme chacun sait.)