samedi 4 octobre 2014

De l'égalité en France

La France est accusée d'égalitarisme. Paresseuse, elle serait jalouse des gens de talent, et voudrait les ramener à son niveau. C'est le bruit que font courir nos amis Anglo-saxons. Les philosophes des Lumières avaient une autre vision de la chose. Pour eux l'égalité était la condition nécessaire de la justice sociale :
Nulle part, le citoyen domestique, ouvrier, fermier d'un citoyen très riche n'est son égal ; nulle part l'homme dégradé, abruti par la misère, n'est égal de l'homme qui a reçu une éducation soignée. Il s'établit donc nécessairement deux classes de citoyens, partout où il y a des gens très pauvres et des gens très riches : et l'égalité républicaine ne peut exister dans un pays où les lois civiles, les lois des finances, les lois du commerce rendent possible la longue durée des grandes fortunes. (Condorcet, dans Elisabeth et Robert Badinter, Condorcet, Le livre de poche, 1988.)