vendredi 8 avril 2016

Emprise

Emprise, phénomène fascinant. Par une action décisive un être casse quelque chose de la personnalité de l'autre, ce qui rend le second prisonnier du premier... "La victime est prise dans une toile d'araignée, tenue à disposition, ligotée psychologiquement, anesthésiée. Elle n'a pas conscience qu'il y a eu effraction." 

L'emprise se caractérise par :
  • "une action d'appropriation par domination de l'autre ; 
  • une action de domination, où l'autre est maintenu dans un état de soumission et de dépendance ;
  • une dimension d'empreinte, où l'on veut laisser une marque sur l'autre."
(Marie-France Hirigoyen, Le harcèlement moral, Pocket.)

Question : ce phénomène est-il exclusivement individuel. Ou peut-il être aussi le fait des groupes humains, qui imposent leur "emprise" sur leurs membres ? 

(Peut-être pas tout-à-fait. Cette emprise est liée à la question du pervers narcissique. Il détruit sa victime. Aucune société n'aurait intérêt à détruire ses membres.)