jeudi 5 mars 2015

La gauche trahie par le langage ?

Et si l'intellectuel pensait réellement que nous sommes des barbares ? Et s'il était désespéré ? C'est une idée qui m'est venue en écoutant France Culture. Lors des précédents épisodes j'en étais arrivé à penser que l'intellectuel est un manipulateur. C'est un postmoderne pour qui le langage est l'opium du peuple, et qui, comme Platon, voue ceux qui ont des idées différentes des siennes à l'enfer.

Mais, une fois de plus, j'ai peut-être tort. Et si l'intello croyait à ses théories ? Et s'il constatait l'impuissance du langage, incapable de faire adopter au monde ses belles utopies ? Et s'il ne lui venait même pas à l'esprit qu'il peut agir de ses petites mains délicates ? Et si c'était pour cela que notre président attend ?...