vendredi 24 novembre 2017

Discrimination

"SOS Racisme et le CNRS publient ce jeudi l'étude "Diamant", qui révèle les discriminations exercées en France dans des secteurs du quotidien, comme l'accès à une assurance automobile, aux complémentaires-santé, aux crédits et à l'hébergement touristique."Article.

On apprend dans cette étude, notamment, que les assurances vous font payer plus si vous êtes vieux que si vous êtes jeune. Curieusement, elle ne s'est pas interrogée sur les discriminations du bac. Car, si vous vous appelez Joséphine, vous avez significativement plus de chances d'obtenir la mention très bien que si vous portez un autre prénom. N'est-ce pas honteux ? 

Et s'il y avait d'autres causes, plus sérieuses, à ces différences de traitement que la discrimination ? Et si le CNRS faisait, lui-même, preuve d'une discrimination bien peu scientifique ? 

Dangereux Uber ?

On apprend en même temps qu'Uber a subi un piratage de ses données et qu'il va équiper Londres de taxis autonomes... Sera-t-il capable d'éviter que ceux-ci soient assaillis par un virus ?

Et si Uber était une course en avant de paris fous ? (Ce qui n'a rien d'exceptionnel dans la culture anglo-saxonne de l'entreprise. "Bet the farm," dirait Monsanto.)

jeudi 23 novembre 2017

Discrimination

Pourquoi y a-t-il un noir et un blanc ? Pourquoi le blanc est-il sale et le noir propre ? (Publicité pour un revêtement auquel rien n'adhère.)


Suicide policier

J'entendais que les taux de suicide des policiers étaient exceptionnellement élevés. L'explication qui suivait l'annonce montre à la fois qu'il faut se méfier de ses premières réactions et à quel point Durkheim demeure indépassable.

En effet, les raisons évoquées sont : on est policier à un âge où l'on tend à se suicider ; le policier, par le jeu des mutations, tend à être coupé de ses proches - un facteur de dépression ; il dispose d'une arme...

Autrement dit, les conditions dans lesquelles vit le policier se prêtent au suicide. Comment lui sauver la vie ? Par le lien social, aurait dit Durkheim. La "police de proximité" n'est pas bonne que pour la proximité, elle l'est surtout pour le policier...

RSE

Une juriste s'interroge. Entre les mains du monde pourri des affaires, n'est-il pas obligatoire que la RSE soit vidée de son sens ? Je doute :

Les Etats s'effacent, les entreprises prennent leur place. Elles doivent assumer la responsabilité de la planète. C’est la logique (mondiale) de la RSE : entreprises comportez vous bien, si vous ne voulez pas être réglementées. Effectivement, il y a des batteries de lois liées à l’environnement, à la santé au travail… Elles vont dans le même sens que la RSE. Parce que la RSE correspond à des préoccupations mondiales.

Ensuite, l'entreprise obéit à la loi, et il y a des choses en commun entre l'esprit des lois et la RSE :
  1. L'article 1382 du code civil parle de responsabilité (civile). La question de la RSE, qui revient à s’interroger sur les responsabilités de l'entreprise, n’est-elle pas équivalente ? Construire une politique RSE ne revient-il pas à réduire les risques de poursuite auxquels l’entreprise est exposée ? (Voir les assurances responsabilité civile pour entreprise.) 
  2. La constitution, et en particulier ses annexes, notamment le fameux « principe de précaution ». 
  3. Esprit des lois qui régissent l’entreprise. En France, l’entreprise a une personnalité morale. Son fondateur ne peut pas faire ce qu’il veut d’elle, de même que les parents ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent de leur enfant. 
  4. Est-ce que la loi, d’une manière générale, n’a pas pour objet d’organiser la vie en société ? Est-ce que réfléchir à sa responsabilité sociétale n’amène pas, naturellement, à respecter l’esprit de la loi ? 
Finalement, comme le dit Adam Smith, ce n'est pas parce que l'on est inspiré par le mal que l'on ne peut pas faire le bien (et inversement). La presse étrangère dit que les investisseurs activistes imposent à l’entreprise des mesures environnementales, ou autres, qui sont du domaine de la RSE. Mais, s’ils le font ce n’est pas par amour de la nature, ou de l’humanité, mais parce qu’ils pensent que les Etats ou les opinions peuvent nuire à leurs intérêts. De même, l’actionnaire peut pénaliser une entreprise susceptible de subir les conséquences du réchauffement climatique.

Morale. La RSE peut être compatible avec les instincts les plus primaires de l’homme. « Greed and fear » disent les Anglo-saxons. Une erreur qui tue le changement est, justement, de voir le monde en termes de bien et de mal.


mercredi 22 novembre 2017

Pire qu'avant

Il y a des déçus du Macronisme. Ce sont ses adversaires politiques. Je les entends sans arrêt dire : "les élus de la République en Marche sont pires que nous". Ce qui, curieusement, sous-entend qu'ils s'estiment peu...

Je pense qu'ils pourront envisager l'avenir avec confiance, le jour où ils auront retrouvé leur fierté. C'est ça le changement quand il est réussi. En attendant, ils doivent faire le deuil de leur identité passée. C'est douloureux.

Penser et exister

Je pense donc je suis, dit Descartes. Et si c'était le contraire ? Les existentialistes estiment que tout commence par la recherche de son identité. Une fois que l'on a mis de l'ordre dans ses convictions, alors, on est capable de juger de manière à peu près cohérente.

L'explorateur sait qu'il peut mourir en chemin. Mais la vie d'explorateur lui plaît. Décider ce n'est pas être certain de faire le bon choix. C'est probablement éviter au mieux d'en faire un mauvais. Et c'est emprunter un chemin inconnu qui nous enchante. C'est peut être cet inconnu, plein de promesses et de danger, qui donne du prix à certaines vies ?

mardi 21 novembre 2017

Même combat

M.Trump est le meilleur ami du réformateur de l'Arabie saoudite. Ce faisant, il parachève le travail de printemps arabe encouragé par les démocrates.

M.Trump et Mme Clinton seraient-ils des frères ennemis ? Comme au temps des rois, où l'on s'entretuait entre père et fils ou entre frères, le conflit entre tenants d'un système n'est-il pas une condition de sa durée ?

Roi composite

L'histoire du Roi Arthur, homme de la Table Ronde, aurait été la somme des vies de cinq personnes. Arthur est inventé. (Article.)

Des mystères de la création. Son but était-il de distraire ou d'édifier, de même que Corneille à réinterprété des histoires anciennes au goût de son siècle ? Ou besoin d'une mythologie pour une forme de nationalisme ?...

lundi 20 novembre 2017

Glasnost

Partout dans le monde, la génération Macron prend le pouvoir ? Un jeune prince s'est emparé de l'Arabie Saoudite. Comme Xi Jinping, il a déclenché une campagne anti corruption (une pratique culturelle), pour se débarrasser des gêneurs. C'est surtout, peut-être bien, le dernier avatar du printemps arabe. Et aussi celui d'un changement plus fondamental, qui consiste à transformer le monde en un marché.

Les USA ont attaqué le royaume par son point faible : le pétrole. S'il veut survivre, il doit entrer dans le moule mondial de l'économie de marché. Comme il ne sait pas faire grand chose, il se raccroche aux modes du moment : il parle de transformation numérique et de développement durable. Et aussi, il doit s'acclimater aux moeurs occidentales, qui vont avec. Glasnost.

Comment cela se terminera-t-il ?