samedi 18 octobre 2014

Nos enfants sont malheureux

D’après une étude de l’Unicef les enfants français seraient méchamment malheureux.
Les adolescents connaissent, en France, un mal-être dont l’ampleur frappe l’Unicef. (…) 43% des jeunes de 15 ans et plus seraient ainsi en « situation de souffrance psychologique ».
Y a-t-il une réalité derrière ces chiffres me suis-je demandé ? (Une réelle souffrance.) Peut-être : on parle beaucoup de suicide.

En tout cas, tout est surprenant. Les lieux habituels de sécurité deviennent ceux de l’angoisse. Ecole, famille, réseaux sociaux. Mères plutôt que pères. Il y a aussi du prévisible : pauvres plutôt que riches et divorcés plutôt qu’unis.

La liberté qu’a tant voulu 68 a-t-elle été obtenue aux dépens des plus faibles ?