mardi 3 mars 2015

Réseau social : les humanoïdes associés ?

Quelqu'un voudrait que je développe mon audience numérique. Il me met en contact avec un expert. 

Ce qui ressort de cette conversation est qu'il faut une organisation industrielle pour influencer le web. Twitter, par exemple : il faut produire en continu, au moins 25 tweets jour. Lui possède des robots qui extraient de l'information et une assistante qui la met en forme. Quant aux blogs, il faut une communauté de bloggers. Seul moyen de produire assez de contenu pour se faire repérer dans un brouhaha de 1500 articles à la minute et 170 millions de blogs actifs dans le monde. Un blogger solitaire ne peut espérer avoir que 200 à 250 lecteurs, occasionnels, par jour. D'ailleurs c'est un travail énorme. Lui-même ne produit guère plus d'un billet par semaine. Par ailleurs, comme me l'avait dit Hervé Kabla, il faut utiliser wordpress et pas blogspot. Curieusement, blogspot a beau appartenir à Google, il est moins bien référencé que wordpress. 

Il m'a aussi expliqué que les dirigeants importants se posaient la question de leur présence sur le web. Ce qui signifie qu'elle est inexistante. 

Cette discussion a produit quelques changements. J'ai fait figurer sur mon blog le moyen de me suivre sur Google+ et sur twitter. Mais je n'ai pas migré vers wordpress. Je n'aime pas l'interface de saisie de billet. Et je ne suis pas sûr de pouvoir simplement faire migrer la colonne de droite de mon blog. En outre ce blog a quelque-chose de schizophrénique. Il contient mes réflexions, du coq à l'âne, et n'a pas pour vocation immédiate la publicité. C'est avant tout une base de données pour moi. Une trace de mes idées.

Un de mes a priori est sorti conforté de l'échange. Les réseaux sociaux sont réservés à des communautés de convertis. On vit entre soi. Mais ces gens sont-ils les hommes d'action auxquels s'adresse ce blog, s'il s'adresse à quelqu'un ? Ou des robots ?...