mardi 24 mai 2011

Blog public

En parcourant une exposition de sculptures rouillées, le long de la Seine, je me demandais pourquoi les artistes se sentaient obligés d’exposer. Pourquoi ne pas garder son travail pour soi ?

Au début de l’écriture de ce blog, j’étais motivé par l’idée qu’il serait vu. Plus maintenant. Pourquoi n’en fais-je pas un cahier d’exercice privé ?

Parce que l'on me fait de temps en temps des commentaires stimulants, et aussi parce que c’est un moyen de communiquer avec un cercle d’amis et de relations, et de meubler nos conversations quand on se voit. Je ressemble à ces navigateurs à l’aventure, qui écrivent un blog pour donner des nouvelles à leur famille ou ceux qui s’intéressent à leur voyage. 

4 commentaires:

Julien a dit…

La question miroir de votre réflexion est : pourquoi vous lis-je ?

Point 1 : parce que vos brèves ou moins brèves me font souvent réfléchir.

Point 2 : parce que vous partagez vos lectures, et que souvent elles m'intéressent aussi.

A noter qu'on trouve beaucoup de sources de qualité pour le point 2 sur Internet aujourd'hui. Pour moi votre véritable valeur ajoutée est l'engagement à la réflexion.

Dernier élément : mon intérêt pour les problématiques que vous évoquées est issu ... de mon MBA. Mon expérience, récente, de cette formation m'amène à être moins sévère que vous sur le sujet.

Christophe Faurie a dit…

Merci!

herve a dit…

Tu ne vas quand même pas arrêter en si bon chemin!?

Christophe Faurie a dit…

J'ai besoin d'encouragements!