dimanche 19 avril 2009

Chine et crise

Suite de la série sur la Chine : elle semblerait bien se tirer d’affaires.

Son économie n’est pas telle qu’on la croit. Tout d’abord, elle a ralenti avant crise, son gouvernement ayant augmenté le coût du crédit pour lutter contre un début de spéculation. Deuxièmement, elle n’est pas tant touchée par une panne d’exportation qu’on pourrait le penser, car, si elle exporte beaucoup, elle apporte peu de valeur ajoutée à ce qu’elle expédie (10% des Chinois travaillent pour l'exportation).

Le crédit étant à nouveau facile, l’immobilier devrait repartir en entraînant avec lui l’économie. À cela s’ajoute les investissements en infrastructure du gouvernement.

Va-t-on vers une Chine qui se replie sur un périmètre de sécurité, comme je l'ai dit ailleurs ?

Source : Bamboo shoots of recovery