mercredi 26 avril 2017

Banlieusards

Dans une des galeries de la gare Saint Lazare, il y a de grandes photos en noir et blanc de voyageurs, souvent sortant d'un train. Ils ne sont pas gais, ces gens. Le noir et blanc n'arrange rien.

Il me semble qu'ils ont beau être de toutes les origines et de tous les âges, ils ont des choses en commun. Et ce ne sont plus les Français d'antan. La confiance en soi et en l'avenir est partie. Ils sont inquiets. Ils sont habillés "pratique", léger, ils portent souvent des sacs à dos et des chaussures de sport, par exemple, comme s'ils devaient courir, ou rencontrer des événements imprévus.

J'ai constaté que "l'in quiétude" était la condition qui fait réussir le changement. Serions-nous prêts à l'affronter ?