dimanche 9 août 2015

Népotisme et politique

Etre "parent de" en politique. Emission de France Culture samedi dernier. Intéressante comparaison entre la France et les USA. 

En France, être "parent de" est très mal vu. Pas aux USA. On l'oublie en France, mais la politique aux USA ne se réduit pas à la présidence de la fédération. Ce n'est pas que la famille Bush contre la famille Clinton. Certains maires, certains gouverneurs... sont extrêmement puissants. Et il existe des dynasties locales, qui ne sont pas sans rappeler les dictatures bananières. Un maire pouvant passer sa vie au pouvoir, sans opposition crédible. Jusqu'à ce qu'un de ses descendants le remplace. 

Hypocrite démocratie ? Car ce qui est compliqué en politique n'est pas se faire élire, mais parvenir à être candidat à une élection. Or il est infiniment plus facile pour un "parent de" (ou un "ami de") d'être candidat que pour vous ou moi. 

Dans ces conditions, pourquoi les Américains tolèrent-ils mieux le népotisme que nous ? Je me demande s'il n'y a pas du culturel là-dedans. Les grandes familles françaises ne tendent-elles pas à être haïssables ? Elles défendent des avantages acquis. Comme celles d'ancien régime, elles croient tenir leur légitimité d'un "droit" inné. Elles ne produisent que des "fruits secs". Aux USA, ces familles savent que rien n'est définitivement acquis. Donc, elles soignent leur image. Surtout, elles font fructifier le talent de leurs membres les plus brillants. Ce sont leurs représentants. Gestion de marque ?